Parlons terrain…

PISTES EN HERBE :

Au galop comme en obstacle l’état du terrain est mesuré officiellement tous les matins à 10h le jour de la réunion.
Cette opération est réalisée à l’aide d’un *pénétromètre pour établir un indice * (appareil servant à déterminer la résistance à la pénétration d’un sol)

2,2 -> très léger
2,3 à 2,7 -> léger
2,8 à 2,9 -> bon-léger
3,0 à 3,2 -> bon
3,3 à 3,4 -> bon-souple
3,5 à 3,7 -> souple
3,8 à 4,1 -> très souple
4,2 à 4,5 -> collant
4,6 à 5,0 -> lourd
5,1 et + -> très lourd

L’aptitude au terrain est déterminante car elle influe sur les performances des chevaux cette dernière est souvent déterminé les origines d’un cheval (père-mère) un étalon ayant un aptitude aux pistes bonnes ou lourdes le transmet a ses rejetons.

PISTES EN SABLE FIBRE (PSF):

Le sable fibré est un mélange de sable et de fibres synthétiques qui a l’avantage d’être imperméable à l’eau, elle est composé d’un alliage de sable (90%) à des fibres de lin synthétique et de liants de type cire de paraffine (10%) . Les pistes recouvertes de cette matière sont donc praticables par tous les temps  car elles absorbent parfaitement tous types de précipitations.
Il existe de véritables spécialistes de la PSF , notamment des chevaux ayant des origines américaines où des chevaux de bon terrain.
Il est crucial d’analyser les statistiques des chevaux sur la PSF Longtemps réservées à l’entraînement des galopeurs, les PSF sont désormais utilisées en compétition pour les courses de Plat sur trois hippodromes en France : Pau, Cagnes-sur-Mer et Deauville.