QEMAH en Championne enlève son 2ème Goupe I

Qemah a enlevé son deuxième groupe I consécutif

Qemah a enlevé son deuxième groupe I consécutif

Première épreuve classique de ce meeting estival deauvillais, le Prix Rothschild (Femelles – 3 ans et plus – 1600 mètres ligne droite) avait fière allure, même si l’on pouvait déplorer le forfait de Spectre (n°10). Brillante lauréate des Coronation Stakes, à Ascot, Qemah n’a pas déçu pour son retour en France.

La dernière pouliche de 3 ans française à s’imposer dans le Prix Rothschild était Goldikova, en 2008, ce qui témoigne de l’exploit réalisé par Qemah (8 – Grégory Benoist) ce dimanche 31 juillet. Dans une course menée à une allure régulière par Positive Vibration (7 – Ioritz Mendizabal), qui était dévouée à sa cause, la lauréate des Coronation Stakes d’Ascot (Groupe I) a profité d’un parcours sur mesure. Lancée à l’extérieur à trois cent cinquante mètres du but, elle a fourni une superbe accélération et a facilement pris l’ascendant sur ses rivales, s’imposant avec une réelle aisance. Il s’agit donc de son deuxième succès classique en à peine plus d’un mois, ce qui a, évidemment, ravi son partenaire, Grégory Benoist : « C’est extraordinaire. Je vous garantis que je prends un énorme plaisir sur son dos. Je sais que quand je sors, elle met une grosse accélération. Franchement, c’est magique. Elle était un peu tendue derrière les boîtes, et j’ai eu un peu peur qu’elle perde ses moyens. J’ai eu de la chance, car elle est vite retombée en pression. La course a été suffisamment rythmée, j’ai pu bénéficier d’une course parfaite, et elle l’a fait avec la manière. » Très ému au micro de notre confrère Miguel Blancpain, Jean-Claude Rouget, a simplement déclaré : « C’est presque pire qu’à Ascot, car c’est dur de les enfiler les courses comme ça. Elle est très bonne. » Un peu plus tard, l’entraîneur tête de liste a ajouté : « Elle venait de gagner en championne à Ascot. Elle était magnifique au rond aujourd’hui. Elle a pu profiter de rythme, avec Positive Vibration, qui a pris dur, mais il faut un peu de tout pour gagner une telle course. Désormais j’espère qu’elle va réaliser le triplé à Leopardstown, le 10 septembre. »

 

Attentiste parmi les dernières, Volta (9 – Christophe Soumillon) a fourni un très bon effort final, pour prendre l’accessit d’honneur, pour son retour sur le mile. Après sa troisième place dans le Prix de Diane Longines, sur 2100 mètres, l’élève de Francis-Henri Graffard a confirmé qu’il s’agissait d’une des meilleures pouliches de sa génération. Avant-dernière, à la corde, Steip Amach (1 – Umberto Rispoli), totalement délaissée par les parieurs (121/1), a remarquablement conclu, en dedans, pour prendre la troisième place, devant Esotérique (3 – Pierre-Charles Boudot), qui a trébuché à la sortie des stalles. Ceci a certainement coûté un meilleur classement à l’élève d’André Fabre.

La réaction de Grégory Benoist au micro de Paris-Turf TV :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.